Commerçants indépéndants

Your Freedom partner!

Ensemble nous pouvons agir !

Nous sommes un programme de l’ONG Alliance Anti Trafic (Lutte contre le trafic et l’exploitation des êtres humains). Avec Fair Fashion nous avons conçu un programme visant à combattre les abus dans le domaine de l’industrie textile de l’intérieur. Depuis plus de 15 années nous avons aidé des centaines de marques indépendantes à se créer à travers le monde. Vous en connaissez peut-être…

Notre objectif était de les assister dans leur développement afin d’une part pour lutter contre les multinationales esclavagistes, mais aussi pour créer paralélement un réseau de producteurs indépendants en Asie du Sud Est. (souvent eux aussi esclaves des multinationales). Ce réseau a été créé dans différents domaines de la production textile ( Habillement, accessoires, maroquinerie, chaussures, ameublement, décoration, …) .

Nous avons permis à ces jeunes créateurs, entrepreneurs en occident de démarrer leur activité avec des quantités (investissement) minimes, recherché les matériaux, personnalisé leurs création, parfois formé nos employés et partenaires à de nouvelles techniques. Nous nous sommes chargé pour eux de toutes les formalités export et import car dans la plupart des cas ils n’avaient aucune connaissance dans ce domaine. Parfois, nous leur avons même prêté de l’argent à taux zéro quand leurs finances ne suffisaient pas à suivre leurs progressions.

La plupart du temps, c’est grâce à des commerçants indépendants sensibles au fait que leurs créations étant produites sous la tutelle d’une ONG internationalement reconnue  était un gage de respect des travailleurs, donc équitable. Argument largement utilisé dans un monde où la plupart des gens ont compris qu’ils avaient un rôle à jouer par leurs achats.

Ils commencent aussi à comprendre qua la jungle des  labels est également souvent douteuse.

Qu’en est-il plus de 15 années après le lancement de notre programme?

La plupart du temps, nous avons créé de nouveaux petits monstres. En effet, au départ, 1 ou 2 € pour permettre aux gens qui produisent de vivre dignement sur un article qu’ils vont vendre 35 € à un commerçant ou 90 € à un particulier, c’est peu. Et d’autant plus qu’ils n’ont pas d’autre choix en partant de zéro .

Mais quand ils arrivent vers 5 000 pièces, la métamorphose commence  à se faire sentir. Les demandes deviennent des exigences. La suspicion s’installe à tous les niveaux. -“Et si je négociais moi même mes matières premières?”  – “Et si j’importais moi même maintenant que Fair Fashion m’a appris comment faire?” -“Ils disent qu’ils rendent ce service gratuitement. Mais qu’en est-il ?”, … même si pendant ce temps le coût du transport qui était de 12 ou 13 € le kg quand au début ils importaient 50 kg est devenu quasiment nul depuis que l’on a atteint la capacité container (à peu près 2 000 € / Cont + chargement + fumigène +  CO + déchargement + douanes + charges +  …  pour 33 M3 ou 28 tonnes soit 0.07 € par Kg). Souvent, ils pensent que c’est encore trop cher.

Arrivés vers 10 – 15 000 pièces, ils ont déjà tout essayé. Acheter leurs matières premières. Négocier avec un autre transitaire pour se rendre compte que ce n’est pas là qu’ils pouvaient encore augmenter leur marge mais sur la production. Maintenant qu’ils avaient atteint une capacité industrielle, ils pouvaient négocier avec l’industrie ! Et à quelques exceptions près, c’est ce qu’ils font pour au bout du compte gagner 1 ou 2 € de plus sur un article. En effet 20 000 x 2 € = 40 000 €. C’est beaucoup !

Même si cela permet aux gens qui produisent ces articles de vivre dignement, L’ONG s’en occupera…

Même si cela permet à  cette ONG de monter de nouveaux programmes tel par exemple la construction d’une école de haute couture visant à sauver du trafic sexuel de jeunes femmes en risque avant qu’elles ne soient victimes.

Même si cela permet d’aider d’autres personnes comme moi à donner vie à leur projet.

Même si je laisse toutes ces personnes pourtant si gentilles avec moi tout au long du début de mon aventure. Fair Fashion se débrouillera bien avec elles.

De toutes façons, si mon projet a marchè, c’est grâce à mes magnifiques design. Je ne leur doit rien! Moi je veux mes 40 000 € et bien plus encore !

A quelques exceptions près, triste constat ! C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, nous souhaitons nous rapprocher encore plus des consommateurs via des réseaux indépendants directement au contact du public. Producteur – Commerçant indépendant (prescripteur) – Consom’ acteur. Fini les prédateurs nomades que l’on peut compter par centaines en Asie du Sud Est sans cesse à la recherche de la production la moins chère. Fini les intermédiaires, Fini les importateurs, Fini les pseudos marques appartenant à une ou à un tout petit groupe de personnes. Fini les dividendes. Fini les agents divers et variès. Fini le marketing de l’image. …

Le temps du commerce transparent et du marketing réel est arrivé !

Depuis plus de 15 années Fair Fashion fournit le détail de chacune de ses productions à ses partenaires. Coûts matières premières, main d’oeuvre, taxes, coûts logistiques, transport, … Nos portes sont ouvertes… La grande distribution a compris depuis longtemps la nécessité et l’intérêt de leurs marques de distribution pour se protéger des “grandes marques”. C’est ce que nous proposons de faire aux commerçants indépendants qui souhaiteraient s’unir autour de ce projet. L’union est nécessaire d’une part pour optimiser les coûts logistiques, mais surtout pour pouvoir ensemble préserver votre liberté, celle de vos clients, celle de tous… Vous pouvez vous rendre compte tous les jours et encore plus ces derniers temps que la chasse aux derniers commerçants indépendants est ouverte. Nous avons l’outil de production. Des hommes, des femmes, des familles qui n’aspirent juste qu’à vivre dignement de leur travail. Des dizaines de projets réalisables dans la production textile. Nous sommes, si vous le souhaitez, vos ateliers en Asie…

Contact us !
close slider

    en_USEnglish